Vos questions sur l’aménagement des combles

Est-ce que l’aménagement des combles est possible dans votre maison ? Est-ce que les travaux vont durer longtemps ? Est-ce que vous pouvez vraiment réaliser l’aménagement que vous souhaitez ? Combien les travaux vont-ils vous couter ? Vous allez tout savoir sur l’aménagement des combles dans cet article.

Pourquoi transformer une charpente ?

               Si vote maison est à fermettes industrialisées, le grenier sera complètement encombré par plusieurs fermettes en triangles de la charpente, avec des fiches et contrefiches qui forment des W.

               Afin de l’aménager en pièce à vivre et gagnez donc des mètres carrés en plus, il sera nécessaire de modifier la charpente, créer un plancher porteur et également isoler la toiture. Et même si les travaux sont nombreux, cela revient à moins cher qu’une extension latérale et améliorera également le rendement énergétique de votre maison.

Les travaux consistent en quoi ?

               Le principe est assez simple : modifier la répartition des charges de la toiture on fabriquant un plancher porteur et en donnant plus de solidité aux fermettes, avant de retirer les « W ». Il ne sera donc pas nécessaire de démolir le toit.

               On commence alors par retirer les quelques éléments de couverture en partie basse de la toiture afin d’avoir un accès sur les combles par l’extérieur. Puis, on va construire un plancher porteur à l’aide de poutres horizontales.

               Ensuite, il faudra renforcer la charpente en doublant les arbalétriers de fermettes existantes. Pour cela, l’installation de goussets ou de faux entraits dans la partie haute, et de potelets verticaux de reprise de charge dans la partie basse sera nécessaire. Les entraits de fermettes d’origines restent intacts, car ils vont soutenir les plafonds de l’étage inférieur.

De quelle manière est fait le plancher ?

               Sur la toute nouvelle structure de base, il faudra poser des solives en bois perpendiculaires, à flanc des poutres horizontales, renforcées par les entretoises perpendiculaires.

planks-1839635_1280

               Pour avoir un peu plus de hauteur sous faîtage, il est aussi possible de fixer les solives en sous-face des poutres porteuses. Si la portée de ces derniers va au-delà des 5 mètres, les solives seront en métal.

               On va ensuite dérouler sur le solivage une mousse acoustique avant même de poser les panneaux en aggloméré de bois (CTBH) rainurés de 22 mm d’épaisseur (les joints de dilatation en silicone seront nécessaires pour éviter les grincements).

Est-ce qu’il sera nécessaire de changer le chauffage ?

               Si les travaux d’aménagement que vous prévoyez de faire sur les combles permettent d’améliorer l’isolation et la ventilation de votre maison, ce ne sera pas la peine de revoir à la hausse la puissance de votre chauffage.

               Normalement, il suffit d’ajouter quelques radiateurs dans les nouvelles pièces et les raccorder à votre chauffage central ou tout simplement installer un chauffage d’appoint indépendant dans ces pièces.

               Toutefois, si votre maison est chauffée à l’électricité, ce sera l’occasion idéale pour passer à un chauffage moins gourmand et surtout plus facile à installer. Je vous propose par exemple d’opter pour des chauffages aérothermiques avec pompe à chaleur air-air.

Comment être sûr d’une bonne isolation acoustique ?

               Les poutres-treillis de comble, par une double membrure, vous assurent une isolation phonique supérieure par rapport aux autres poutres pleines. L’indépendance des poutres porteuses, dans le fameux système Harnois, par rapport aux autres entraits des fermettes d’origine, vous évitez la transmission de sons et de vibration. C’est aussi le cas pour les câbles en acier qui mettent sous contrainte les caissons formés par les solives et les entretoises du plancher.

sound-1781570_1280

Pourquoi changer la pente du toit ?

               Il se peut que le faîtage soit trop bas pour que cette pièce soit transformée en véritable pièce à vivre. Dans ce cas, il sera nécessaire d’augmenter la pente du toit pour passer, par exemple, de 30 ° à 45 ° tout en gardant la gouttière existante.

               Le chantier sera plus lourd, car il entraîne une augmentation des murs pignons, par conséquent des travaux de maçonnerie ainsi que quelques mètres carrés de couverture supplémentaire (on peut réutiliser les tuiles que vous avez enlevées sur l’ancien toit pour couvrir le nouveau).

Comment surélever un toit ?

               Dans le cas d’une bâtisse ancienne qui a des murs épais, la surélévation, après la pose de la charpente, peut être maçonnée. Sinon, dans le cas de construction plus légère, il sera plus efficace d’opter pour une ossature bois qui évite le surpoids. Une charpente viendra ensuite coiffer l’ensemble.

               Une autre alternative consiste à mettre en œuvre l’extension au-dessus de la charpente de départ. Dans ce cas, après avoir enlevé trois rangées de tuiles ou d’ardoises dans la partie basse de la toiture, il faut commencer à créer un nouveau plancher porteur.

               Il faut ensuite élever de nouveaux murs, ayant 30 cm d’épaisseur au droit des murs périphériques existants. Puis une nouvelle charpente traditionnelle, et terminer sur le démontage de l’ancienne.

Et si je ne peux pas changer la charpente ?

               Certaines charpentes de maisons permettent l’aménagement des combles sans toucher à la structure d’origine : les fermes à faux entraient, les fermes à entrait retroussé, les fermes à la Mansart. Mais la hauteur de faîtage de ces derniers peut être trop petite pour y installer une pièce à vivre : que ce soit une chambre ou un bureau.

               Si ce cas se présente, la solution consiste à abaisser seulement le plancher, sans toucher à la toiture. Une fois que l’ancien plancher est démoli, il faut mettre en place à un niveau un peu plus bas, le nouveau plancher reposant donc sur les poutres en bois ou en métal.

Comment mettre des fenêtres ?

               Pour pouvoir apporter de la lumière naturelle dans vos combles, la solution la plus simple est l’installation de fenêtres de toit à l’intérieur de vos chevêtres. Les modèles qui combinent la partie haute mobile à la partie basse fixe apportent beaucoup de lumière. Certains modèles conviennent particulièrement à la surélévation. Parce que ces derniers forment une verrière d’angle à l’intersection du rampant et du mur vertical.

window-1644844_1280

Est-il nécessaire de déposer un permis de construire ?

               Depuis l’année 2012, si les mètres carrés habitables que vous gagnez en faisant les travaux ne dépassent pas les 40 m², l’autorisation de travaux suffit. Mais au-delà de cela, il sera nécessaire de déposer un permis de construire.

               Toutefois, même si la surface habitable est inférieure à 40 m², un permis de construire sera nécessaire pour les aménagements portant à plus de 170 m² la surface habitable totale de votre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *