Parlons de la récupération d’eau de pluie

               Avec l’intensification de l’exploitation de nappes phréatiques, la baisse de la qualité des eux et l’évolution du climat qui devient de plus en plus sec, nous sommes obligés de trouver une nouvelle ressource en eau pour avoir une meilleure gestion de la consommation mensuelle.

               Face à cela, une évidence s’impose pour la plupart des foyers : la récupération de l’eau pluvieuse. En effet, ce moyen est très facile à utiliser. D’ailleurs, le processus peut se faire directement sur le lieu de consommation. Si vous êtes aussi tenté par ce processus, voici mes conseils.

eau-agua

Bonnes raisons pour se mettre à la récupération d’eau de pluie

               Depuis quelque temps, le prix de l’eau connait une augmentation énorme alors que nos besoins en eau quotidienne sont de plus en plus importants. Au lieu d’utiliser l’eau du robinet, vous pouvez donc opter pour l’eau de pluie afin de faire des économies dans votre consommation d’eau. Par conséquent, quand viendra la fin du mois, vous allez constater une très grande marge entre votre ancienne facture et celle-ci. Économie garantie.

               Pourquoi utiliser l’eau potable quand ce n’est pas nécessaire ? Pour le lavage de voiture et pour l’arrosage de jardin, il n’y a pas meilleur moyen que l’utilisation d’eau de pluie. Évitez de gaspiller votre eau potable pour les types de travaux qui ne demandent pas forcément son utilisation. En plus, comme l’eau de pluie a plusieurs propriétés que l’eau du robinet n’a pas. Elle est par exemple exemptée de toutes traces de minéraux ou de calcaires. N’ayez donc aucune crainte sur la qualité de vos canalisations ou les traces qu’elle peut laisser sur votre voiture.

               En économisant l’eau potable, vous ménagez considérablement les nappes phréatiques qui alimentent les réseaux. Tout en faisant bien sûr des économies. Cela signifie que vous limitez votre volume d’eau sale à traiter, donc diminuer l’investissement que peut faire la collectivité. En plus de cela, vous abaissez aussi le volume de déchet de station d’épuration.

               Si actuellement les ressources en eau sont de plus en plus précieuses, c’est surtout, car la pollution aquatique s’aggrave de jour en jour. C’est vrai que les industries ont fait beaucoup d’effort depuis quelques années afin de réduire les effluents déversés dans la nature. Mais un grand chemin doit encore être parcouru.

               L’eau n’est pas potable naturellement. Elle doit subir plusieurs traitements et plusieurs pompages avant d’atterrir dans vos cuisines, vos salles de bains ou encore vos jardins. Et bien sûr, ce processus n’est pas gratuit. Il est nécessaire d’user d’une énergie électrique pour arriver à ce résultat. Mais vous pouvez éviter ce gaspillage d’énergie en utilisant l’eau de pluie quand vous pouvez le faire.

eau-copie

Comment installer une cuve de récupération d’eau de pluie ?

               Vous n’avez pas besoin d’être un expert en bricolage pour pouvoir installer une cuve récupération d’eau de pluie. Et si vous voulez plus de facilité, je vous conseille aussi de choisir les modèles qui ne demandent même pas l’utilisation d’outil. Le plus difficile est sûrement de faire un choix entre tous les modèles qu’il y a sur le marché.

               Comme je l’ai dit, vous seriez tenté par la récupération de pluies pour plusieurs raisons. Mais sachez qu’en lavant votre voiture et en arrosant votre jardin avec l’eau de pluie récupérée vous pouvez être sûr de faire beaucoup d’économies. Pour le moment, il n’existe encore que deux techniques pour le stockage. Vous pouvez soit enterrer une citerne soit stocker l’eau hors-sol.

               Si vous avez envie de sauter l’étape de l’enfouissement, je vous conseille une cuve de récupération aérienne. Ce matériel possède beaucoup d’atouts : il est à moindre coût et se met en place très facilement. Par contre, l’installation ne doit pas se faire n’importe comment, car vous avez besoin de le mettre près d’une gouttière. Soit à même le sol, soit surélevé. Comme c’est un système assez imposant, vous pouvez gâcher le charme de votre extérieur. Il est donc très important de l’isoler derrière un écran ou encore une petite barrière végétale que vous avez construite par vos propres soins.

               L’eau qui est acheminée vers le récupérateur vient de votre toiture. Son chemin est guidé par la descente de gouttières. Pour ce faire, il est utile d’y installer un collecteur. Si vous n’avez vraiment pas envie de bricoler, choisissez les collecteurs qui se posent sans découpe, mais grâce à un robinet auto perceur. Sa mise en place est des plus simple, car vous n’aurez qu’à mettre le collecteur sur la gouttière.

               Par contre si le bricolage ne vous fait par peur, vous pouvez très bien acheter les collecteurs qui nécessitent une découpe qui peut aller de 300 ou 350 mm. Après la découpe, vous pouvez encastrer le collecteur directement sur la gouttière. Bien sûr, rien ne vous empêche aussi de dériver la gouttière.

               En installant ce système dans votre maison, vous avez accès à plusieurs possibilités. Grâce à l’ouverture, vous pourrez y brancher un tuyau ou un robinet pour pouvoir arroser ou encore vidanger votre réservoir.

Un usage réglementé

               En terme de sécurité, il n’y a pas vraiment beaucoup de points contraignants. Mais si vous pensez bricoler un réceptacle pour recueillir l’eau de la gouttière, arrêtez tout de suite. Cette installation à plusieurs risques : vos enfants pourraient s’y noyer si le réservoir leur est accessible, les algues et les microorganismes y seront vraiment prolifères.

               Les eaux de pluie doivent toujours être récupérées si votre toiture n’est pas accessible. De plus, vous devez être sûr que celui-ci soit sans amiante-ciment et sans plomb. De plus, l’usage intérieur de l’eau de pluie sera limité uniquement à l’arrosage, le lavage de sols, l’utilisation dans les WC et pour le lave-linge.

               Si après l’utilisation, votre eau de pluie est rejetée dans le réseau d’assainissement collectif, vous devez faire une déclaration à la mairie. Mais ce n’est pas tout, car il est aussi nécessaire de donner un chiffre exact sur le volume que vous utiliser.

               Si vous avez un récupérateur d’eau de pluie en sol, je vous conseille vivement de vous souscrire à un contrat pour l’entretien annuel. En confiant cette tâche à des professionnels qualifiés, vous pouvez être sûr de la qualité de service et vous aurez de cette manière un matériel résistant et suivant les normes. Comme vous vous en doutez sûrement, l’entretien de la cuve est obligatoire.

               Vous devez toujours mentionner « eau non potable » près de chaque WC et chaque point de soutirage d’eau de pluie. Pourquoi ? Car cette eau ne peut pas être consommée. Votre devoir est de prévenir votre entourage sur cela.

One thought on “Parlons de la récupération d’eau de pluie

  1. Bonjour, dites-moi j’aimerai vous demander les matériels nécessaires pour l’installation d’une cuve de récupération d’eau enterrée ? En fait, je prévois d’en installer une chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *