Débutant en jardinage ? Voici quelques conseils !

Les muscles d’acier ne sont ni nécessaires, ni suffisants si vous voulez devenir un bon jardinier. Ici ou ailleurs, les règles sont les mêmes : pour être un bon ouvrier (jardinier) encore faut-il avoir les équipements utiles et nécessaires. De plus, le jardinage nécessite l’intervention de plusieurs techniques. Elle possède son propre langage. Si vous avez envie de discuter avec un jardinier, il faut utiliser les mots justes pour désigner le bon objet. Comme vous le savez, je suis une grande passionnée de jardinage et c’est donc avec le plus grand plaisir que je vous partager le b.a.-ba des bons outils à acquérir dès maintenant.

jardin-conseil

Les outils indispensables du bon jardinier

               Il y a toute une panoplie d’outils liés au jardinage. Mais pour simplifier les choses, nous allons les diviser en trois grandes catégories :

  • Les outils nécessaires pour le travail du sol :

               La bêche : un outil indispensable pour retourner le sol. Mais également pour creuser ou pour découper des bordures. Ma préférée ? La bêche à long manche qui m’aide à faire des travaux, sans mal de dos.

               La fourche bêche : pour vos sols caillouteux, durs ou compacts. Cette dernière est donc d’une grande utilité pour pénétrer sans effort grâce à ses dents larges.

               La pelle à jardin : par préférence, j’utilise celle qui est ronde. Cet outil aide le jardinier à extraire la terre des trous de plantation, à déplacer ou à niveler la terre. Et comme j’ai l’habitude de le dire : « ne pensez pas à une brouette si vous n’avez pas de pelle » ! Dans des mots plus simples, la pelle et l’outil de base par définition.

               La serfouette : ou piochon pour les intimes, aide à aérer, buter et sarcler le sol. Si vous avez envie de vous lancer dans un potager, c’est l’outil obligatoire.

               Le râteau : permet de ramasser tous les débris et les cailloux ainsi qu’aplanir le sol. Lorsque vous aurez fini de semer, il vous permettra d’égaliser et tasser la terre. Mon allié ? Un modèle à 16 dents droites, pour un travail bien droit et rapide.

  • Les outils nécessaires pour les semis et les plantations

               Le cordeau : qui fait aussi partie des outils de base de tout jardinier qui se respecte. Il vous aidera à délimiter de manière rectiligne toutes les planches du potage. C’est aussi grâce à lui que vous pouvez faire des semis en ligne.

               Le tamis : l’indispensable pour recouvrir vos semis de terre fine. Et les jardiniers savent à quel point ce processus est important.

               Le semoir : permets de répartir d’une manière équitable toutes vos graines.

               Le plantoir : aide pour le repiquage des plants à racines nues, qu’il soit en bois ou bien en acier.

               Le transplantoir : qui est une petite pelle incurvée, utilisée pour planter les légumes en motte.

               Les étiquettes : qui font office de mémoire du potager. Il se marie très bien avec l’utilité du calendrier de jardinier.

  • Les outils nécessaires pour l’entretien

               L’arrosoir : l’outil ancestral et sûrement celui dont aucun jardinier ne peut se passer. Il s’utilise idéalement lorsque vous avez envie d’arroser vos pieds de plantes, sans toucher les feuilles. Il peut également offrir un peu de fraicheur aux jeunes semis, sans bousculer leurs racines.

               La brouette : pour un transport facile et sans effort.

               La lance magique : qui se fixe facilement au bout de votre tuyau et permettra la distribution facile de l’eau.

               Le tuyau d’arrosage : pour prendre soin d’un potager ou d’une plantation vaste.

               Les gants : un indispensable pour épargner vos mains face aux  dégâts que peuvent causer le froid, les éléments qui piquent ou ceux qui coupent.

               Le couteau : un outil précieux qui doit se trouver dans la poche de tous les bons jardiniers.

jardin-bio

Quelques conseils pour réussir son premier potager

               Une fois que vous avez acquis tous les outils indispensables du jardinier, vous pouvez vous lancer dans l’installation d’un potager. Mais pour qu’il réussisse, à coup sûr, suivez ces quelques conseils de bases :

               Si vous commencez, ne voyez pas les choses trop grandes. Une petite parcelle de 25 ou 50 m² suffira amplement pour soutirer de grandes satisfactions. Si vous n’avez assez de place, vous pouvez toujours utiliser les espaces partagés en ville.

               Si vous n’avez pas de jardin, un rebord de fenêtre ou un petit balcon ensoleillé suffira amplement pour avoir le plaisir de croquer dans vos propres légumes et cuisinez avec vos propres herbes aromatiques.

               L’idéal est d’opter pour les espèces grimpantes. Celles qui supportent la culture en pot ou encore en jardinière. Vous pouvez très bien rassembler les légumes et les fleurs grimpantes/retombantes. D’ailleurs, cet ensemble transformera votre petit balcon en un véritable jardin.

               J’aimerai aussi que vous débutiez avec des légumes faciles à planter, avec une récolte échelonnée. Optez pour des légumes à croissance rapide : salades, haricots, tomates, courgettes, radis, petits pois, carottes.

               Si vous avez plus de patience, vous pouvez aussi essayer d’autres cultures : aubergines, betteraves, choux, fenouil, navets, poireaux, potirons… Toutefois, reconnaissez les légumes qui pousseront dans votre région.

               N’hésitez pas aussi à planter quelques aromatiques : persil, ciboulette, menthe, romarin, thym. Non seulement vous aurez une odeur très agréable dans votre potager, mais cette culture permet aussi d’éloigner les petits insectes ravageurs. Et d’ailleurs, personne ne dit non à une recette agrémentée par quelques aromes fraichement cueillis dans son jardin.

               Dans un premier temps, privilégiez les plants au semis. C’est le cas pour quelques légumes (tomates, salades, courgette) et quelques aromates. Je vous conseille d’acheter vos plants dans des magasins spécialisés pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

               Enfin, si vous avez des enfants, n’hésitez pas à partager votre potager avec eux. Je vous promets qu’ils vont adorer cela. De cette manière, vous pouvez aussi initier votre tout petit dans les techniques de jardinage.

2 thoughts on “Débutant en jardinage ? Voici quelques conseils !

  1. Je valide. Pour être un bon jardinier il faut avoir les bons outils, toutefois, n’oubliez jamais que le mythe de la main verte existe aussi. Il faut apprendre à aimer ses plantes et ses légumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *